general
general
general
general
general
general
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye
Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye

Le 14 juillet - Roger de La Fresnaye

Le Quatorze juillet offre un exemple emblématique des expérimentations cubistes idiosyncrasiques de La Fresnaye et est manifeste d'une transition décisive dans la carrière de l’artiste. Sa sensibilité à la couleur est résolument concrète dans la présente œuvre où la construction est fondée sur une série de formes géométriques coloriées de couleurs primaires, noires ou blanches. Affichant fièrement les couleurs du drapeau tricolore dans la partie supérieure gauche, La Fresnaye donne à cette œuvre une dimension patriotique évidente au moment de son exécution à l’aube de la Première Guerre Mondial.

Choisissez votre taille 55 x 66 cm
Choisissez votre cadre Aucun
voir nos solutions d'encadrement

Seulement en stock

€ 269.00

Besoin d’assistance ?
Contactez-nous au
+41 22 552 25 01

Livraison
14 jours ouvrables

Garantie
Certificat d'authenticité inclus

Retour
Satisfait ou remboursé

Paiement
100% sécurisé

L'œuvre en bref

Le Quatorze juillet offre un exemple emblématique des expérimentations cubistes idiosyncrasiques de La Fresnaye et est manifeste d'une transition décisive dans la carrière de l’artiste. Sa sensibilité à la couleur est résolument concrète dans la présente œuvre où la construction est fondée sur une série de formes géométriques coloriées de couleurs primaires, noires ou blanches. Affichant fièrement les couleurs du drapeau tricolore dans la partie supérieure gauche, La Fresnaye donne à cette œuvre une dimension patriotique évidente au moment de son exécution à l’aube de la Première Guerre Mondial.

L'artiste

Né au Mans, Roger De La Fresnaye (1885 – 1925) suit des cours à l'académie Julian, puis à l'académie Ranson. Il devient l'élève du nabi Maurice Denis, dont l'influence artistique sera évidente sur ses premiers tableaux. Un voyage en Italie du Nord, en 1911, contribuera à faire évoluer sa peinture vers le cubisme. Il fera d'ailleurs partie du groupe de la Section d'Or, ou groupe de Puteaux, aux côtés de Marcel Duchamp et de Metzinger. Il participera à la décoration de la Maison Cubiste et, à partir de 1910, exposera ses œuvres plusieurs fois au Salon d'Automne et au Salon des Indépendants. La Fresnaye poursuivra ses recherches artistiques sur le cubisme et sur l'abstraction jusqu'à la Première Guerre Mondiale, qui fragilise sa santé de façon radicale. Son orientation picturale se modifie alors, s'éloignant du cubisme pour s'approcher du surréalisme.
Voir toutes ses œuvres

Comparez avec l’original

Reproduction de Le 14 juillet de Roger de La Fresnaye

Original
Reproduction

Caractéristiques de nos tableaux

Pourquoi choisir Galerie Mont-Blanc ?

Les paroles de Jean-Sébastien Altmann, expert agréé en œuvre d'art