general
general
general
general
general
general
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet
Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet

Femme à l'ombrelle tournée vers la droite - Claude Monet

La similitude de cette œuvre avec l'œuvre La promenade, peinte 10 ans plus tôt, est frappante. Claude Monet peint ici la fille de sa seconde femme, Suzanne Hoschedé. Un contresens éveille rapidement notre curiosité: le vent souffle de droite à gauche, alors que les herbes semblent plutôt inclinées du côté droit. Nous sommes ici en plein impressionnisme: l'artiste va au-delà de la stricte réalité, pour exploiter le ressenti, suggéré avec des jeux de lumière et de couleur. Ainsi, la jeune femme n’a pas de vrai visage. Pourtant, le subtil ombrage des yeux et de la bouche, la tête légèrement inclinée, donnent le sentiment d’une certaine bienveillance.

Choisissez votre taille 75 x 50 cm
Choisissez votre cadre Aucun
voir nos solutions d'encadrement

Seulement en stock

€ 269.00

Besoin d’assistance ?
Contactez-nous au
+41 22 552 25 01

Livraison
14 jours ouvrables

Garantie
Certificat d'authenticité inclus

Retour
Satisfait ou remboursé

Paiement
100% sécurisé

L'œuvre en bref

La similitude de cette œuvre avec l'œuvre La promenade, peinte 10 ans plus tôt, est frappante. Claude Monet peint ici la fille de sa seconde femme, Suzanne Hoschedé. Un contresens éveille rapidement notre curiosité: le vent souffle de droite à gauche, alors que les herbes semblent plutôt inclinées du côté droit. Nous sommes ici en plein impressionnisme: l'artiste va au-delà de la stricte réalité, pour exploiter le ressenti, suggéré avec des jeux de lumière et de couleur. Ainsi, la jeune femme n’a pas de vrai visage. Pourtant, le subtil ombrage des yeux et de la bouche, la tête légèrement inclinée, donnent le sentiment d’une certaine bienveillance.

L'artiste

Oscar-Claude Monet est né le 14 novembre 1840 à Paris. Mort en 1926 à Giverny, il marquera de son œuvre le début du 20ème siècle. Claude Monet est considéré comme l’un des plus grands maîtres de l’impressionnisme. Son goût pour la lumière et son obsession de la couleur lui ont permis de réaliser des œuvres majeures appréciées à leur juste valeur. En avril 1874, la « Société anonyme coopérative des artistes peintres, sculpteurs et graveurs » organise une exposition qui va offrir de nouvelles perspectives à l’art moderne. Claude Monet y expose son œuvre Impression, soleil levant. L’exposition n’est en réalité pas un franc succès. Voulant se moquer de l’œuvre citée, le journaliste Louis Leroy qualifie l’ensemble des artistes d’« impressionnistes ». Le terme d’impressionnisme prend alors un sens nouveau.
Voir toutes ses œuvres

Comparez avec l’original

Reproduction de Femme à l'ombrelle tournée vers la droite de Claude Monet

Original
Reproduction

Caractéristiques de nos tableaux

Pourquoi choisir Galerie Mont-Blanc ?

Les paroles de Jean-Sébastien Altmann, expert agréé en œuvre d'art