Découvrez nos reproductions de Jean-François Millet

Jean-François Millet

Né en 1814 en Normandie et décédé à l’âge de 61 ans dans sa maison de Barbizon, Jean François Millet est l’une des gloires du département de la Manche. Son père, convaincu des aptitudes précoces de son fils pour le dessin, le présenta à un certain Dumouchel, un peintre local de Cherbourg.  L’artiste rapidement conquis par ses dons persuada sa famille de le laisser embrasser une carrière artistique.  Au cours des années, Millet affirme progressivement son style, s’inscrivent alors dans un néo-classicisme provincial. Il expose pour le Salon de Paris mais les critiques sont mitigées, la préférence parisienne allant plutôt vers les thèmes historiques et mythologiques. Toutefois deux toiles retiendront l’attention du critique Thore, « La laitière » et « La leçon d’équitation ». Puis arrivèrent les pièces maîtresses dont : « le Paysan greffant un arbre », « l’Angélus », « les Glaneuses ». En 1868, Millet est fait chevalier de la Légion d’honneur. En 1975, alité depuis plus d’un mois dans sa chambre de Barbizon, il meurt en s’adressant une dernière fois à sa femme « c’est dommage, j’aurais pu travailler encore ».

Jean-François Millet

Jean François Millet est l’une des gloires du département de la Manche. Au cours des années, l’artiste affirme progressivement son style, s’inscrivent alors dans un néo-classicisme provincial. Il expose pour le Salon de Paris mais les critiques sont mitigées, la préférence parisienne allant plutôt vers les thèmes historiques et mythologiques. Toutefois deux toiles retiendront l’attention des critiques dont « La laitière ». En 1868, Millet est fait chevalier de la Légion d’honneur.

Vous pourriez aussi aimer

Découvrez nos autres reproductions peintes à la main